(cMailman.Message Message qoq}q(U_headersq]q((U Return-PathU#tq(U X-Original-ToUkosar@list.dimnet.hutq(U Delivered-ToUkosar@list.dimnet.hutq(UReceivedU~from dimnet (localhost [127.0.0.1]) by dimnet.hu (Postfix) with ESMTP id 32795114C438; Wed, 26 Nov 2014 03:10:41 +0100 (CET)tq (UX-Virus-ScannedUamavisd-new at dimnet.hutq (UReceivedUœfrom dimnet.hu ([127.0.0.1]) by dimnet (dimnet.hu [127.0.0.1]) (amavisd-new, port 10024) with ESMTP id eXhGVO4wgYls; Wed, 26 Nov 2014 03:10:40 +0100 (CET)tq (UReceivedU­from cleriend.us (arachne.cleriend.us [198.12.111.185]) by dimnet.hu (Postfix) with ESMTP id 3AC2D114C434 for ; Wed, 26 Nov 2014 03:10:28 +0100 (CET)tq (UReceivedUŽby cleriend.us id hekri20001gh for ; Tue, 25 Nov 2014 18:08:13 -0800 (envelope-from )tq (U MIME-VersionU1.0tq(UFromU;"HealthierChoicesToday" tq(UToUtq(USubjectUjRE: kosar@list.dimnet.hu - How Kidney Beans Work (Explained in article) - Issue#63463 on November 25, 2014tq(U Content-TypeUtext/html; charset="us-ascii"tq(UContent-Transfer-EncodingUquoted-printabletq(U Message-IDU-<0.0.0.5D.1D0091DD5B42B84.1C0201@cleriend.us>qtq(UDateUTue, 25 Nov 2014 18:12:49 -0800tqeU_payloadqTĘ Never Diet Again

Never Diet Again<= /a>

3D"Never=
3D"See 3D"Continue"

=C2=A0

See why millions are praising this as the "Holy Grail" = of weight loss...

Contin= ue



To u= nsubscribe click here.

- ******************************* All described in this letter is represented as an ad. SIMPLE-1NF0 P0.B0X./4120 N.49824 ------------ P0RT1AND_0REG0N 97208 \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ - Stop receiving these messages: http://cleriend.us/Z04obqymMZscOLiAf6GnV3UzGlpCfjjXysfnXalc7OYvplzsJVFgn+GYYEKMUD+Oo6RIQGTyiNP1I6yS5xd2+K9zmTWqpybcLy/Xg/IT2ld8CtSruoI36OPub3IHfJmx9sseQUmtswhrJUQVaME4 -- les! On apprend vite quand la passion s'en m=EAle. Bient=F4t _la langue =E0 deux_, la langue inconnue, se trouva compl=E8te, riche, color=E9e, pleine d'une grandeur, d'une magnificence, d'une gr=E2ce = =E0 faire p=E2lir tous les idiomes vulgaires. Cette langue, c'=E9tait du grec! Selon la propre expression de M. Benjamin Constant lui-m=EAme, son pr=E9cepteur avait r=E9ussi =E0 lui faire apprendre le grec en le lui faisa= nt _inventer_. Dans une lettre, fort curieuse, =E9crite de Bruxelles, 17 novembre 1779, par le jeune Benjamin Constant =E0 sa grand'm=E8re, lettre cit=E9e par la plupart de ses biographes, la pr=E9cocit=E9 dont nous parlions plus haut, appara=EEt dans toute sa s=E9cheresse. La premi=E8re partie de cette lettre, dans laquelle il reproche =E0 sa grand'm=E8re sa paresse d'=E9crire et l'oubli qu'elle fait de lui, est un chef-d'oeuvre de raison et de sensibilit=E9. Mais l'arrangement et l'ordre des id=E9es ont quelque chose de si parfait, qu'on dirait d'une =E9p=EEtre dict=E9e par un professeur ou par un p=E8re. Mais, apr=E8s avoir continu=E9 =E0 l'avenant sur ses =E9tudes: qu'il s'accu= se de n=E9gliger, il arrive =E0 cette phrase: =ABJe voudrais qu'on p=FBt emp=EAch= er mon sang de circuler avec tant de rapidit=E9 et lui donner une marche plus cadenc=E9e. J'ai essay=E9 si la musique pouvait faire cet effet: je joue de= s _adagio_ et des _largo_ qui endormiraient trente cardinaux.=BB Un po=EBte nerveux, une c=E9l=E9brit=E9 surmen=E9e par les tiraillements de l'amour-propre, les efforts de l'imagination, les irritations de la lutte, raisonneraient-ils leurs sensations avec plus d'analyse? Apr=E8s un trait de gr=E2ce mani=E9r=E9e et d'esprit, car cet enfant a d=E9= j=E0 de l'esprit; =ABje crois, ma ch=E8re grand'm=E8re, ajoute-t-il, en parlant de = sa l=E9g=E8ret=E9, que le mal est incurable et qu'il r=E9sistera =E0 la raison= m=EAme; je devrais en avoir quelque =E9tincelle, car j'ai douze ans et quelques jours; cependant je ne m'aper=E7ois pas de son empire: si son aurore est si faible, que sera-t-elle =E0 vingt-cinq ans?=BB Ne le croyait-on pas d=E9j=E0 =E0 la tribune de la Chambre des d=E9put=E9s?= Voici maintenant l'homme du monde et l'observateur. =ABSavez-vous, ma ch=E8re grand'm=E8re, que je vais dans le monde deux fois par semaine! J'ai un bel habit, une =E9p=E9e, mon chapeau sous le bras, une main sur la poitrine, l'autre sur la hanche; je me tiens droit et fais le grand gar=E7on tant que je puis. Je vois, j'=E9coute, et jusqu'=E0 ce moment je n'envie pas les plaisirs du grand monde; ils ont tous l'air de ne pas s'aimer beaucoup. Voici maintenant le joueur.--Je note chaque point de cette lettre, parce que nous retrouverons tout cela chemin faisant, dans l'homme fait, dans le vieillard. =ABCependant, continue-t-il, le jeu et l'or que je vois rouler me causent quelque =E9motion; je voudrais en gagner pour mille besoins que l'on traite de fantaisie...=BB Cet apprenti, d=E9j=E0 si avanc=E9 des salons du grand monde, fut enlev=E9 = la m=EAme ann=E9e =E0 ses dangereuses contemplations, et plac=E9 par son p=E8r= e =E0 l'universit=E9 d'Oxford. Il n'y apprit que la langue anglaise. Oxford est pour les Anglais le couronnement d'une instruction solide et d=E9j=E0 compl=E8te. Son p=E8re rentra en Allemagne et le mit =E0 l'universit=E9 d'Erlangen. En m=EAme temps qu'il poursuivait ses =E9tudes, introduit =E0 la cour de la margrave de Baireuth, il continuait de fr=E9quenter le monde. M. Benjamin Constant a donn=E9 une id=E9e de ces petites cours dans son roman d'_Adolphe_, lorsqu'il parle de ces princes allemands qui gouvernent avec douceur un pays de peu d'=E9tendue, prot=E8gent les savants et les artistes, et, par orgueil aristocratique, s'entourent de courtisans tr=E8s-nobles et tr=E8s-imb=E9ciles. =ABJe fus accueilli dans cette cour, dit _Adolphe_, avec la curiosit=E9 qu'inspire naturellement tout =E9tranger qui vient rompre le cercle de la monotonie et de l'=E9tiquette.=BB D'Erlangen, il alla achever ses =E9tudes =E0 Edimbourg, o=F9 il se lia avec des whigs qui, depuis, ont fait du bruit dans le=20 U_charsetqNUepilogueqNU _default_typeqU text/plainqU _unixfromqU@From HealthierChoicesToday@cleriend.us Wed Nov 26 03:10:41 2014Udefectsq]U __version__q(KKKtqUpreambleq Nub.